Mohamed SEKHAÏ

Mohamed SEKHAÏ

Retour à la liste

Espaces Naturels

Comment avez-vous connu ATAO ?

Pôle Emploi m'a envoyé vers l'Unité Emploi de Beaulieu. J'ai cherché des annonces, je n'étais pas difficile. Ils m'ont proposé l'Atelier Menuiserie d'ATAO et j'ai été pris grâce à mon profil de peintre depuis 15 ans.

Pourquoi êtes-vous venu à ATAO ? Quelles étaient vos attentes ?

6 ans de galère à toucher le RSA et à être à découvert, j'en ai eu marre. J'avais besoin de rebondir, de changer mon quotidien mental et financier.

Je ne voulais plus faire de la peinture. Pendant 6 ans, je me suis posé des questions. Quand on m'a parlé de la Menuiserie, je suis allé à l'entretien. J'ai commencé. Puis finalement à l'entretien tripartite, j'ai émis le souhait de travailler avec la nature. J'ai eu l'opportunité de changer d'activité au sein d'ATAO.

En quoi l’accompagnement individualisé vous a aidé ?

C'est un soutien, on ne se sent pas seul, on se sent aidé. Marie me motive, elle me demande de poser mes idées sur papier pour ma lettre de motivation, des mots clefs. Marie m'aide à écrire la lettre et rédiger mon cv. Elle m'aide à corriger les fautes d'orthographe et canaliser mes idées. Puis c'est à moi de passer à l'étape suivante pour prospecter.

Qu’est-ce que vous a apporté ATAO ?

La convivialité, le savoir-faire des encadrants techniques, de Allen, une équipe formidable, je me sens épaulé. Quand je serais repartit, je repasserais toujours voir l'équipe et leur dire merci. La reconnaissance c'est important.

J'aimerais maintenant intégrer un service de la mairie de Nantes, faire un stage pour mieux connaître le SEVE et les métiers proposés. J'aimerais être polyvalent, et pouvoir aussi conduire des engins type tracteur. Je suis très motivé !