Les bénévoles font vivre la boutique JOUJOU avec ATAO

Retour à la liste S'abonner à la newsletter
Publié le mercredi 6 avril 2022

En photo : Christine, Fabienne et Anne (bénévoles JOUJOU).

ATAO a ouvert en décembre 2020 l’atelier de réemploi de jouets, nouveau support d’insertion et d’inclusion sociale et professionnelle, et a lancé sa marque de jouets de qualité et de seconde main "JOUJOU avec ATAO". Les jouets revalorisés sont principalement destinés aux particuliers et aux professionnels de l’enfance et de la petite enfance (crèche, assistante maternelle, école, etc.). Avant l’ouverture le 29 avril 2022 de son propre espace de vente situé au 12 rue Gaëtan Rondeau à Nantes, la boutique JOUJOU avec ATAO a intégré le site du Labo Diva* en juillet 2021 sur l'île de Nantes. Retour sur les débuts de la boutique JOUJOU au Labo Diva, alors en pleine effervescence en perspective des fêtes de fin d’année, avec nos bénévoles Isabelle, Fabienne, Anne et Christine !
 
Réunies par le domaine de l’enfance après une belle carrière
C’est derrière le comptoir de la caisse sur lequel trônent les jouets JOUJOU choisis avec soin par les clients que l’on découvre le sourire de l’une de nos bénévoles, pendant que le reste de l’équipe conseille un client attentif ou ajuste les jouets sur les rayons avec minutie. Le rythme s’accélère à l’approche des fêtes de fin d’année. Du cadeau de dernière minute à la liste complète au Père Noël, les demandes affluent pour le plus grand bonheur de nos apprenties vendeuses éco-solidaires qui se relaient les mercredis et vendredis par équipe de deux ou trois bénévoles.
Désormais retraitées, Fabienne, Isabelle, Anne et Christine ont suivi des parcours différents. Fabienne, 61 ans, a mené une carrière d’assistante sociale. Isabelle, 63 ans, a travaillé à la Banque de France. Christine, 65 ans, auparavant cadre d’une banque publique d’investissement a rempli le mandat de conseillère départementale de Loire-Atlantique et de vice-présidente en charge de l’éducation. Anne, du même âge que Christine, a elle-même occupé plusieurs fonctions : commerçante, architecte d’intérieur, directrice technique ou encore commerciale dans une entreprise martiniquaise de menuiserie. Elle s’est aussi chargée du redressement d’entreprises en difficulté et du développement du secteur « jouets » pour de grands magasins. C’est justement avec les jouets que ces femmes, aux profils singuliers, se retrouvent autour d’un thème propre au domaine qui les unit : l’enfance. En effet, c’est aussi parce que chacune de ces femmes est mère et grand-mère que toutes ont une affinité avec l’univers du jouet. « J’ai toujours rêvé de travailler dans un magasin de jouets » s’enthousiasme Isabelle qui vit l’engagement bénévole au sein de la boutique comme une belle opportunité de réaliser son rêve.

Développer leur engagement bénévole pour rester actives !
Mentionner qu’elles ont l’expérience du bénévolat relève parfois de l’euphémisme. Plusieurs ont assuré les missions qui incombent aux parents d’élève comme Isabelle avec l’accompagnement scolaire dont l’attrait pour le domaine de l’enfance se manifeste déjà à cette période. Anne a aussi occupé les fonctions de trésorière et vice-présidente du département de la Charente, présidé une association d’amateurs d’arts à Nantes et Angoulême, et apporté son regard au sein de la fondation Apprentis d’Auteuil afin de faire connaître ses actions. Pour Christine, c’est même d’une vie de militance dont il est question à travers ses fonctions politiques. Quant à Fabienne, son engagement auprès du public migrant de La Cimade s’est traduit par l’accompagnement des démarches de demande d’asile, la coordination de l’accueil et l’hébergement des familles à travers le réseau Welcome. Les bénévoles de la boutique JOUJOU ont découvert les actions d’ATAO par différents biais. Fabienne a rencontré, via France Bénévolat, Nicole Metayer-Jamet ancienne présidente d’ATAO, aujourd’hui toujours très investie dans le conseil d’administration de la structure : « Nicole a indiqué qu’ATAO recherchait de nouveaux administrateurs, elle m’a alors proposé d’être bénévole dans le magasin de jouets afin de découvrir ATAO via l’une de ses activités ».

C’est autour de 2005 que Nicole rejoint ATAO comme bénévole. Après quelques temps, elle succède aux fondateurs Xavier Rondot et Xavier Boutin sur la fonction de présidente dont elle assure les missions pendant huit ans avant de céder sa place il y a trois ans. Son mandat d’administratrice s’aligne sur la carrière qu’elle a menée dans le secteur médico-social et la formation professionnelle pour adultes au sein d’un établissement de l'Union pour La Gestion des Etablissements des Caisses d’Assurance Maladie. La création du service Accompagnement et la réorganisation des pôles marquent son expérience de présidente d’ATAO. Aujourd’hui encore, elle est stimulée par le développement des projets comme celui de l’activité de réemploi de jouets à laquelle elle participe depuis les débuts.
 
En photo : Nicole, administratrice d’ATAO, coordonne avec Diane, la responsable de l'atelier, les bénévoles de JOUJOU, et anime la boutique.

Avec François Pastre, directeur d’ATAO, elle rencontre Diane Bégard qui gère alors l’association Bidules Chouettes dont l’objectif est d’encourager l’insertion sociale et professionnelle de personnes éloignées de l’emploi, de soutenir la parentalité tout en contribuant à la réduction des déchets. Diane leur propose son projet d’atelier de réemploi de jouets et de boutique de vente de jouets valorisés. Le projet les séduit et il se met progressivement en place d’abord à travers le lancement de l’atelier et le recrutement des salarié·e·s en insertion puis via l’ouverture de la boutique. « François m’a demandé d’être la référente de la boutique qui est une entrée vers les autres services d’ATAO » raconte Nicole. « J’aime la nouveauté et le contact, j’ai donc accepté et téléphoné à mes connaissances pour leur proposer d’y être bénévoles. Nous sommes aujourd’hui 10 à y contribuer. Diane me transmet le planning et j’organise les rotations. Je gère l’équipe et les besoins respectifs lorsqu’ils se présentent » poursuit-elle. Nicole et Christine se rencontrent lorsque cette dernière est élue au Conseil départemental de Loire-Atlantique. De son côté, si Isabelle a connu Nicole par l’intermédiaire de Christine, c’est à travers l’atelier Vélo qu’elle découvre ATAO avant de devenir bénévole de JOUJOU. Le bouche-à-oreille fonctionne et Anne rejoint elle aussi l’équipe après que Christine lui ait fait l’éloge du rôle de bénévole proposé au sein de la boutique. 

Maintenir le lien social et contribuer à construire une société plus juste
A entendre leurs éclats de rire, le courant passe ! Les quatre bénévoles rencontrées expriment le même enthousiasme à se retrouver : « L’ambiance est bonne, c’est le plus important, il n’y a pas d’égo » confie Fabienne. « Il est très agréable d’être dans la boutique grâce au bel espace qui lui est dédié et à l’esprit de bienveillance qui y règne. Ce que je préfère, c’est le contact » confirme Christine. Et Anne d’approuver : « Le contact nous manque lorsque l’on cesse son activité professionnelle. Ici, on partage un sourire, une gentillesse ». Les missions s’organisent facilement entre les bénévoles. « J’arrive le vendredi après-midi et je prends le relais de Bernadette, une autre bénévole. L’une informe un client, l’autre va chercher un jouet en réserve, une troisième encaisse l’article » raconte Fabienne. 

En photo : Isabelle, Anne, Nicole et Christine (bénévoles JOUJOU).

Les bénévoles ont un rôle d’ambassadrices qu’elles prennent très au sérieux : « notre mission est aussi de faire connaître l’association, de valoriser le travail des personnes en insertion, c’est Nicole qui nous a incitées à présenter ATAO, notre mission d’information est importante » témoigne Isabelle. « Au début, je leur ai montré comment accueillir les clients et présenter ATAO » explique Nicole. Le rôle des bénévoles est d’autant plus essentiel que l’objectif est ambitieux et nécessaire. « Bien sûr, cela dépend du client, parfois nous parlons davantage d’insertion professionnelle qui reste notre but premier. Il est primordial que les bénévoles développent leur connaissance d’ATAO. Elles visiteront prochainement le pôle Mobilité et bénéficieront ainsi d’une plus large vision de ses activités. Etre ambassadrice est important, j’ai toujours des flyers sur moi ! » sourit-elle. Toutes adhèrent à ce rôle : « Vendre des jouets, c’est ludique et en même temps on contribue à répondre à un besoin indéniable de la société de diminuer ses déchets pour protéger la planète. On est aussi dans l’entraide car on s’adresse à des personnes qui ont moins de moyens et qui peuvent s’offrir des jouets de qualité à bas prix en contribuant à l’insertion professionnelle » approuve Christine. En effet, la boutique JOUJOU avec ATAO s’adresse à tous et « on y rencontre aussi des personnes qui suivent les tendances ainsi que des grands-parents plus disponibles sur les créneaux d’ouverture. Nous espérons pouvoir élargir les horaires de la boutique, afin de diversifier et d’augmenter la clientèle » poursuit-elle.

Nicole souhaite y accueillir davantage de personnes précarisées : « Nous devons renforcer nos partenariats avec les centres socio-culturels de l’Accoord de Nantes, association d’éducation populaire, pour informer les familles de notre existence, en organisant des visites par exemple. Je souhaite également permettre aux salarié·e·s en insertion et bénévoles d’échanger davantage. Rapprocher l’atelier et la boutique grâce au déménagement, favorisera ces rencontres » conclut-elle pleine d’optimisme. Rendez-vous donc le 29 avril 2022* pour l’ouverture du nouvel espace de la boutique JOUJOU avec ATAO ! 

Un grand merci à l'ensemble des bénévoles d'ATAO, notamment celles et ceux non cité·e·s dans cet article !

La boutique JOUJOU est temporairement fermée pour déménagement.
Ouverture de la nouvelle boutique JOUJOU le 29 avril 2022, au 12, rue Gaëtan Rondeau, à Nantes !