Le chantier Limousinerie livre le mur des Renaudières

Retour à la liste S'abonner à la newsletter
Publié le dimanche 20 février 2022

Mercredi 15 septembre 2021, ATAO a livré le chantier des Renaudières à la Ville de Carquefou. Frédéric PAPOUIN, responsable du pôle Aménagement d’ATAO et François LEMOINE, encadrant technique, pédagogique et social du chantier Limousinerie ont ainsi rencontré Emmanuel GOUERNE, responsable Cadre de Vie de la Ville de Carquefou devant le mur d’enceinte de l’école de musique pour une dernière visite de chantier.

 
Un chantier ambitieux
En janvier 2020, les salariés de l’activité Limousinerie du pôle Aménagement d’ATAO, spécialisée dans la réfection des murs en pierre, a débuté un chantier de consolidation et reconstruction du mur de clôture du site des Renaudières. La réfection de ce mur en pierre du 17è siècle, travail important de maintenance du patrimoine, a été réalisée par huit salariés polyvalents et un encadrant technique, pédagogique et social. « Le chantier a consisté, après le retrait de la végétation, à la dépose puis la repose des pierres au mortier de chaux, et à la reprise de toutes les têtes de mur. » explique François Lemoine, encadrant technique, pédagogique et social Limousinerie. Impressionnant chantier à 154 000 euros, celui-ci a nécessité dix-sept mois de travaux. Ce mur de 284 mètres de long, 0.7 mètres de large, 1.65 mètres de haut est constitué de près de 65 tonnes de pierres. L’équipe du chantier Limousinerie a mené les travaux en trois temps. « Elle a ainsi d’abord achevé la première tranche ferme du mur en août 2020, puis la fin de la première tranche conditionnelle fin mars 2021, avant de finaliser la deuxième tranche conditionnelle fin août 2021. Il aura fallu 17 mètres3 de pierres, 15 tonnes de sable et 140 sacs de chaux pour finaliser l’ouvrage » raconte Frédéric Papouin, responsable du pôle Aménagement.



Une activité qui s’inscrit dans l'économie circulaire
Le réemploi des pierres de construction, moellons ou pierres de taille, est une pratique ancienne en maçonnerie. Le montage de murs selon la technique de la limousinerie consiste à utiliser des pierres naturelles et un mortier de chaux. Le réemploi et la réutilisation de la pierre naturelle ne sont que rarement liés à un usage en structure. Les pierres sont le plus souvent utilisées en parement de façade, en murets ou encore pour de l’aménagement extérieur. Le montage de murs par la limousinerie a été délaissé avec l’avènement du bloc béton et de la brique. Elle est devenue plus rare et les entreprises qui la maîtrisent sont peu nombreuses alors que le besoin existe. ATAO, qui perpétue ce savoir-faire, transmet cette expertise aux salariés en insertion qui apprennent également les techniques modernes pour accroître leur employabilité.
 


Le professionnalisme d’ATAO reconnu par les commanditaires
 
Ce chantier a permis à ATAO de bénéficier d’un support d’apprentissage sur une longue durée. La formation y gagne ainsi en qualité car les compétences sont acquises progressivement et en profondeur. Une fois formés, les salariés en insertion représentent de véritables opportunités pour les entreprises de la filière du bâtiment en tension « Mes salariés n’avaient que peu de connaissances en arrivant, aujourd’hui grâce à leurs efforts, les progrès sont impressionnants » se réjouit François Lemoine. 
Ces compétences sont aujourd’hui reconnues par les entreprises et les collectivités qui renouvellent leurs commandes auprès d’ATAO. Emmanuel Gouerne, responsable du Service Aménagement et Cadre de vie de la Ville de Carquefou, rencontre Frédéric Papouin en 2019 dans le cadre d’une commande de retrait d’embâcle, alors que celui-ci est encore encadrant technique, pédagogique et social du chantier Espace Naturel. Le résultat est positif. C’est ainsi qu’en novembre 2019, ATAO répond à un marché pour le site des Renaudières à Carquefou. « C’est ATAO qui l’a emporté face à neuf entreprises dites « classiques » » raconte Emmanuel Gouerne. « En tant que collectivité, nous sommes attentifs à l’insertion par l'activité. Par ailleurs, la qualité du travail fourni répond à nos attentes et les délais ont été respectés. Les bonnes relations que nous entretenons sont aussi appréciables » poursuit-il. Ce professionnalisme attendu est un enjeu important pour une collectivité comme la ville de Carquefou car les coûts financiers sont élevés. La priorité des chantiers à mener est donc discutée : « Le mur des Renaudières était en fin de vie. Il était nécessaire d’éviter son effondrement. C’est l’urgence de sécuriser le site qui a convaincu la mairie de mener ces travaux » explique Emmanuel Gouerne. La réussite de la livraison du chantier le conforte ainsi dans le crédit qu’il accorde à ATAO : « J’ai de très bonnes relations avec le responsable du pôle Aménagement. Nos échanges constructifs et la confiance instaurée nous permettent d’envisager de poursuivre cette collaboration, mais toujours en respectant le Code des marchés publics », conclut-il.


Un merci particulier à tous les salariés permanents et en insertion qui ont contribué à ce beau chantier, et notamment Guillaume Duchênes, ancien encadrant technique, pédagogique et social du chantier Limousinerie d'ATAO.