ATAO a 20 ans : nos partenaires expliquent

Retour à la liste S'abonner à la newsletter
Publié le lundi 15 avril 2019

Partenaire emploiA l'occasion de ses 20 ans, ATAO continue de donner la parole à ceux qui contribuent à la vie de l'association et à ses partenaires. Aujourd'hui, Céline Fonteneau, Chargée d'Accompagnement à l'Unité Emploi Nord, nous parle de sa collaboration avec ATAO.

 

ATAO : Madame Fonteneau, depuis quand travaillez-vous avec ATAO ?

Céline Fonteneau : Je travaille depuis 2013 dans cette Unité Emploi du Département, qui s'occupe des bénéficiaires du RSA. Cela fait donc 6 ans que je travaille avec ATAO. Je suis principalement en contact avec le Pôle Accompagnement d'Atao,  pour les chantiers extérieurs : espaces naturels, limousinerie et patrimoine bâti.

ATAO : Quel est votre rôle ?

Céline Fonteneau: Mon rôle est de proposer des candidats à ATAO sur ces 3 chantiers d'insertion, en fonction du profil des bénéficiaires qui sont suivis par les Unités Emploi du département. Ces candidats sont reçus en entretien par ATAO et suivent ensuite la procédure de recrutement en tant que salarié polyvalent. Je rencontre ATAO toutes les 8 semaines en réunion tripartite (avec les encadrants techniques et accompagnatrices socio-professionnelles) pour parler de l'évolution de chacun des salariés anciens bénéficiaire RSA. Et je constitue des dossiers de demandes de financement de formation pour eux, lorsque cela est pertinent dans leur parcours.

ATAO : Comment définiriez-vous vos relations avec ATAO ?

Céline Fonteneau: Nous travaillons en complémentarité, dans un cadre de confiance et de franchise. Les ASP (accompagnatrices socio-professionnelles) d'ATAO ont une très bonne approche avec les salariés polyvalents qu'elles accompagnent : elles sont de bon conseil et savent composer avec leurs inquiétudes. C'est un métier qui demande de la patience car elles accompagnent parfois des personnes qui vivent des situations très compliquées.

ATAO : Depuis 6 ans, avez-vous vu évoluer le travail d'ATAO ?

Céline Fonteneau: Oui, j'ai constaté une vraie évolution dans la professionnalisation. Il y a eu la mise en place du CQP (Certificat de Qualification Professionnelle). ATAO est devenu plus qu'un support d'activité pour les salariés polyvalents. La frise de parcours pour les salariés est un vrai plus : elle rythme beaucoup le travail d'accompagnement et la réalisation des objectifs fixés avec le salarié polyvalent.

ATAO : Avec votre connaissance du métier, comment imaginez-vous les futures évolutions d'ATAO ?

Céline Fonteneau: ATAO pourrait développer des parcours spécialisés sur les métiers, plus spécialisés que "salarié polyvalent". Mais il ne faut pas que cela aille trop vite pour nous, et que les chantiers d'insertion demeurent accessibles aux bénéficiaires du RSA.


Voir la frise d'accompagnement